top of page

Limiter l’exposition aux ondes électromagnétiques : maladie de Lyme & recommandations

Dernière mise à jour : 16 nov. 2023




Limiter l’exposition aux ondes électromagnétiques : une nécessité tout particulièrement pour les personnes atteintes de la maladie de Lyme

Nous sommes de plus en plus exposés dans notre quotidien aux ondes électromagnétiques, ou CEM (Champs Electro-Magnétiquex), artificielles.

On a tendance à oublier leur présence du fait qu’elles sont invisibles, mais leurs effets à terme sur notre santé est reconnu :

l'absence de ressenti ne signifie pas qu'il ne se passe rien !

Il convient donc de réduire autant que faire se peut les sources de pollution électromagnétique, de façon générale et en particulier pour les personnes atteintes de la maladie de Lyme.


La maladie de Lyme est une affection complexe qui peut présenter des symptômes variés affectant plusieurs systèmes du corps.

Les patients atteints de la maladie de Lyme sont souvent sensibles à divers facteurs environnementaux, et les ondes électromagnétiques peuvent aggraver leurs symptômes déjà préexistants.

Éviter ces sources contribue donc à créer un environnement plus favorable à la guérison de la maladie de Lyme.


Sensibilité électromagnétique : un facteur aggravant

La sensibilité électromagnétique, également connue sous le nom d'électro-hypersensibilité, est une condition dans laquelle certaines personnes réagissent négativement aux CEM. Les personnes atteintes de la maladie de Lyme peuvent être plus sensibles aux ondes électromagnétiques en raison de leur système immunitaire affaibli et de leurs systèmes de détoxification compromis.

Inflammation et stress oxydatif : un impact cumulatif

La maladie de Lyme elle-même provoque une inflammation chronique dans le corps. L'exposition aux CEM peut aggraver cette inflammation et augmenter le stress oxydatif, ce qui peut entraîner une détérioration de l'état de santé des patients atteints de Lyme.

Sommeil et réparation cellulaire : une priorité

Le sommeil est essentiel pour la récupération et la réparation cellulaire, surtout pour les personnes atteintes de la maladie de Lyme. Les ondes électromagnétiques peuvent perturber le sommeil et nuire à la capacité du corps à se rétablir. Il est donc crucial de minimiser l'exposition aux CEM pendant la nuit.

Conclusion : préserver votre santé dans la lutte contre la maladie de Lyme

À vous qui faites face à la complexité de la maladie de Lyme au quotidien, je tiens à vous rappeler l'importance de prendre en compte tous les aspects de votre environnement pour soutenir votre bien-être. La réduction de l'exposition aux ondes électromagnétiques peut être une pièce cruciale du puzzle dans votre parcours vers la guérison.


En adoptant ces mesures simples pour minimiser les CEM dans votre environnement, vous pouvez jouer un rôle actif dans l'amélioration de votre qualité de vie. Cela peut vous aider à mieux gérer les symptômes complexes de la maladie de Lyme et à préserver votre santé.


En vous évertuant à créer un environnement propice à votre guérison et à votre bien-être, vous pouvez avancer vers un avenir plus sain malgré les défis que présente la maladie de Lyme. Votre engagement envers une approche naturelle de la santé est un pas vers une meilleure qualité de vie, et je suis là pour vous soutenir dans ce voyage vers une meilleure santé.


Recommandation pour limiter l’exposition aux CEM

Je vous propose ci-après une liste non exhaustive de recommandations pour limiter votre exposition au CEM. Si vous souhaitez approfondir ce sujet, je vous recommande le livre de David Bruno : « Comment se protéger des ondes électromagnétiques ? ».


S’éloigner autant que possibles des sources de pollution

Il convient de mettre à distance tous les équipements sous tension électrique. En particulier, ne pas oublier les éléments constitutifs de l’installation électrique : tableau électrique, gaines/vâbles/fils électriques encastrés ou apparents, prises de courant et interrrupteurs.


Il convient aussi de s’éloigner des sources de pollution que sont notamment le Wifi, le téléphone mobile, le Bluetooth, le CPL.


Ne pas oublier aussi les sources de pollution situées dans/derrière les murs/cloisons !

Accorder une importance particulière aux endroits où l’on passe beaucoup de temps

Faire notamment attention aux pollutions électromagnétiques dans votre domicile en étant vigilant concernant les zones de sommeil/ repos où l’on passe en moyenne 1/3 de sa vie.

Faire particulièrement attention à la tête. Il est conseillé de l’éloigner :

  • au minimum de 30 cm de tout équipement sous tension (i.e. pas forcément allumé) électrique : gaine encastrée, rallonge, câble, interrupteur, prise, radiateur, lampe, réveil, …

  • au minimum de 1 m de tout téléphone non filaire (mobile, DECT) non éteint.

Privilégier le filaire au sans fil

En particulier :

  • Box Internet : privilégier plutôt une connexion par câble Ethernet (prise RJ45) ; à défaut désactiver le mode Wifi quand vous n’en n’avez pas besoin (eg la nuit).

  • Téléphone fixe : priviégier un téléphone muni d’un combiné filaire plutôt qu’un téléphone DECT : à défaut, éloigner le combiné de votre tête au maximum (utilisation du mode « main-libre »).

  • Equipements connectés (ordinateurs, …) : privilégier une connexion filaire avec la box Internet et avec les périphériques externes (webcam, souris, …), et penser alors à désactiver le Wifi et Bluetooth sur ces équipements.

  • CPL : attention ce n’est pas l’alternative « miracle » au sans fil.

L’importance d’une bonne prise de terre

Vérifier la présence et le raccordement du fil de terre (vert et jaune) dans toute votre installation électrique. Le raccordement à une terre de qualité est indispensable pour se préserver des ondes éléctromagnétiques basses fréquences.

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Commenting has been turned off.
bottom of page